Emilie André – Soprano

D’abord diplômée en piano, orgue, harmonie, analyse musicale, contrepoint, histoire de la musique et esthétique des conservatoires de Nancy et de Lyon, Emilie André étudie le chant avec Christiane Stutzman, Catherine Maerten, Isabelle Germain puis Maria Diaconu (premier prix du Concours International de Genève de 1987). Titulaire du Prix Spécial de la Ville de Genève et d’un Diplôme d’Interprétation en Chant Lyrique, elle a chanté sous la direction d’Emmanuel Krivine et de Michel Corboz, a interprété Fiordiligi (Cosi fan tutte) dans une mise en scène de François Rochaix. Elle a participé à des masterclasses d’Edda Moser, Teresa Berganza, Patricia Petibon, Claudio Desderi, René Massis, François Leroux, Udo Reinemann, Luisa Castellani, Alain Garichot, Emmanuelle Bastet, Anne Le Bozec, Maciej Pikulski.
Dès le début de sa formation, Emilie se produit en tant que soliste dans des répertoires d’oratorio (Vivaldi, Mozart, Durante, Charpentier) et scéniques (Les Amours de Ragonde de J-J Mouret ; Cendrillon de Pauline Viardot). Elle se produit un peu plus tard dans des airs de Mozart avec orchestre à l’Hôtel de Ville de Genève et participe à la création de l’opéra 4.48 Psychosis de Blaise Ubaldini. Elle est Anna Giro dans le spectacle La vie de Vivaldi du comédien Philippe Cohen, spectacle régulièrement repris. Avec l’ensemble Passo finto, elle se produit à Paris (musée des Invalides, Bibliothèque de l’Arsenal), à Strasbourg, Toulouse ou Chambord dans des programmes d’Airs de Cour, des Ballets ou du répertoire d’Opéra Comique. Très soutenue par le Maestro Gabriel Garrido, elle est soliste au Festival de Montfrin dans Il Festino de Biancheri ainsi qu’à l’Auditorium Santa Margherita de Venise dans des œuvres de Monteverdi. Elle incarne une Clori chantée et dansée dans le Ballo de Tirsi et Clori de Monteverdi dans une chorégraphie de Bruna Gondoni, elle est la Maddalenna de Mazzocchi à Uzès, la Vergine à Nîmes. Emilie a fait ses débuts à l’opéra dans le rôle de La Ninfa dans l’Orfeo de Monteverdi à Lausanne en octobre 2013.
Emilie André a également à son actif la création de trois spectacles et récitals originaux, fruits de recherches, qui sont produits régulièrement et se consacre parallèlement à ses activités à la transmission pédagogique de sa passion.